Diego Mythri

Diego Mythri

Il y a de cela trois jours le gouvernement haïtien, sous la pression des syndicats des chauffeurs, a fait une réduction de vingt gourdes sur les produits pétroliers. Mais tenant compte de la chute du prix du pétrole à moins de 50% à l’étranger, des organisations populaires se mobilisent. Une conférence de presse est donnée ce mercredi 4 février à la Faculté des Sciences Humaines pour exiger à l’Etat haïtien de fixer le prix a moitié de ce qu’il est actuellement. Soit à 2,2$ ou 100 gourdes.

Aux Etats-Unis comme dans la caraïbes la gazoline se vend à la pompe a moins de 2$. Haïti, le pays le plus pauvre de la zone, fait encore l’exception. Car jusqu’à date la gazoline se vend a plus de 4$ à la pompe. Face cette situation décriée par les chauffeurs et les passagers, des organisations populaires ont décidé de s’associer pour faire entendre leurs voix. Selon les représentants de ces organismes la hausse du prix du pétrole fait monter également le prix des produits de première nécessité. Déjà nous avons un grave problème de pouvoir d’achat.

Parallèlement des étudiants de l’INAGHEI (Institut national d’administration de gestion et des hautes études) de la Faculté des Sciences Humaines et de la Faculté d’Ethnologie ont gagné les rues de la capitale. Plusieurs zones dont le champ-de-mars était très difficile d’accès : des pneus enflammés plusieurs vitres ont été brisées et une voiture de service de l’état (SE) incendiée à la rue Dr Audain. Les forces de l’ordre comme a l’accoutumé ont dispersés les manifestants à coup de gaz lacrymogène.

Le ministre des Finances dans sa rencontre avec la presse le 30 janvier a promis qu’il y aura d’autre réduction de prix du pétrole mais pas toute suite. Question de ne pas déstabiliser l’économie haïtienne. D’un autre côté l’opposition haïtienne, par la voix d’Assad Volcy, dénonce les manœuvres du gouvernement qui ne veut pas réduire le prix du pétrole afin de trouver les moyens de compenser l’argent du Petro-Caribe dont le pouvoir à utiliser pour gaspiller et accumuler leurs comptes. le sénateur de l’ouest sous les ondes de la radio caraïbes affirme qu’il y a moyen de réduire davantage le prix du pétrole et invite la population à re-mobiliser pour forcer le gouvernement à retourner sur ses décisions

En attendant des nouvelles stratégies du gouvernement, des organisations populaires donnent rendez-vous à tous les secteurs ce jeudi à compter de 10 heures devant les locaux du ministère des finances pour une sit-in.

 

Diego Mythri Gouin

gouindiegomythri@yahoo.fr

The following two tabs change content below.
Diego Mythri GOUIN
Je suis Diego Mythri Gouin / né en Haiti / j'ai étudié la communication Sociale /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *