credit photo: Le Nouvelliste

credit photo: Le Nouvelliste

Tôt dans la matinée pouvait-on lire sur tous les réseaux sociaux la longue lettre de l’ancien président Michel Joseph Martelly à son successeur son excellence Jocelerme Privert pour un petit rappelle sur la norme des choses. Comme quoi pour le signaler qu’il avait signé un accord et que le respect scrupuleux de cet accord est primordial pour le pays et pour son engagement.

« Dois-je encore vous rappeler, Monsieur le Président Provisoire, que cet accord a été rédigé par vos soins, suivant vos propres termes et conditions et vous en êtes, par la suite, devenu le principal bénéficiaire, responsable direct de sa mise en œuvre ? »

Ben ! Espérons que le Président provisoire ne verra pas d’un mauvais œil cette petite leçon de chef d’État. Après tout. Durant les cinq dernières années Martelly a accumulé assez d’expérience pour être un bon conseiller. d’Autant plus il n’avait réalisé aucune élection sous son règne, donc les conséquences lui sont familières.

« L’homme aux abords du pouvoir n’est pas l’homme au pouvoir ». Si le 14 février Privert avait promis de respecter ce qu’il a lui-même accouché et signer, eh ben pendant c’est dernières semaines on ne sent aucune détermination au camp de la présidence pour faire avancer les choses.

Selon toute vraisemblance le président de transition est en train de donner raison à ceux qui n’arrêtent pas de scander que cette transition durera deux ans ; au regard de  toutes ces manœuvres dilatoires de consultation et de nomination non constitutionnelle.

Suivant cette lettre on peut voir clairement que Michel J. Martelly a appris pas mal de chose. Comme dit souvent l’optimiste : Toute expérience est bonne à l’avenir.

« Je vous invite patriotiquement à vous dépasser et à vous éloigner du chant des sirènes, car les chantres ne connaissent pas la douleur ni les responsabilités d’un président de la République. Eux croient que tout lui est possible. Malheur à un président qui croit qu’il peut tout faire…. »

Décidément quand on est hors du pouvoir on réfléchit mieux, et j’espère vivement que ce rappel de l’ancien président Martelly servira de conseil à son excellence Jocelerme Privert.

The following two tabs change content below.
Diego Mythri GOUIN
Je suis Diego Mythri Gouin / né en Haiti / j'ai étudié la communication Sociale /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *