Haiti : Laurent Lamothe désormais démissionnaire

Article : Haiti : Laurent Lamothe désormais démissionnaire
13/12/2014

Haiti : Laurent Lamothe désormais démissionnaire

Dans son message au peuple haïtien sur la TNH (télévision nationale d’Haïti), au cours de la soirée du 12 décembre 2014. Le président Michel Joseph Martelly a annoncé qu’il appliquera toutes les recommandations de la commission présidentielle consultative qui, entre autres, exige la démission de Laurent Lamothe, premier ministre d’Haïti.

canal+haiti
canal+Haiti

Trois jours après la remise du rapport, le président se prononce finalement. Sans aucune surprise suite à l’expertise de la commission présidentielle consultative Michel J. Martelly déclare qu’il compte respecter toutes les recommandations des commissaires.

Dans ce rapport signé par tous les membres de la commission nous pouvons notamment lire ces consignes comme une mesure d’apaisement : 1) Démission du premier Ministre Laurent Lamothe. 2) Démission du président du CSPJ Arnel Alexis. 3) Démission des membres du (CEP) conseil électoral provisoir. 4) Libération des prisonniers politiques.

« C’est un homme qui sait travailler et c’est pour cette raison que je l’avais choisi » a déclaré le président avec la voix un peu cassée et un visage désolé pendant qu’il saluait le travail effectué par le chef du gouvernement. et continue pour dire  qu’il suivera les conseils de ses consultants. À partir de cette récente déclaration, le premier ministre Laurent Lamothe est désormais démissionnaire, mais aucune date n’a été retenue pour cette démission

De son côté Le président du CEP (conseil électoral provisoire) Jean Max Mathurin se dit prêt à faire un tel sacrifice si toute fois c’est le désir du premier citoyen haïtien.  Et comme les commissaires le souhaitaient, plusieurs prisonniers du pouvoir ont été libérés parmi lesquels les deux membres et militants politique de la FOPARC (force patriotique pour le respect de la constitution) Biron ODIGÉ et Rony TIMOTHÉE. Maintenant il reste à savoir si le président du CSPJ (conseil supérieur du pouvoir judiciaire) Arnel Alexis, que personne ne peut priver de sa fonction, serait prêt à faire une pareille offrande à la nation haïtienne comme le sollicite le rapport de la commission

Cependant le président a annoncé, dans son discours, qu’il aura du mal à respecter le calendrier de travail proposé dans le rapport. Et a maintes reprises pointe du doigt aux parlementaires qui n’ont jamais regardé la loi électorale depuis 258 jours. Ils la laissent prendre de la poussière dans leurs tiroirs et de surcroit expriment le président responsable.

Face à cette mesure d’apaisement le sénateur du Nord Moïse Jean Charles déclare être loin satisfait totalement, car ce n’est qu’une victoire dans la bataille dont la finalité consiste à renverser le président.

 

Diego Mythri GOUIN

gouindiegomythri@yahoo.fr

étudiant en Communication Sociale

 

 

 

 

Partagez

Commentaires